mercredi 2 septembre 2015

Une histoire de grain - Douglas Laing



Quand on commence à s'intéresser au whisky, bien souvent, on n'a d'yeux que pour les Single Malt (whiskies de malt issus d'une seule distillerie), on dénigre souvent les blends (mélange de whiskies de malt et de whiskies de grain provenant de plusieurs distilleries) qui nous rappellent nos premières bouteilles bon marché qu'on n'hésitait pas à couper avec du Coca-Cola, mais on connaît peu les Single Grain, ces whiskies confectionnés à partir de diverses céréales (blé, maïs, orge…) et distillés en continu dans des alambics à colonne (Patent Still ou Coffey Still). Moins coûteux à produire que les whiskies de malt, ils sont aussi moins connus du grand public. Leurs noms : Cambus, Cameronbridge, Carsebridge, Dumbarton, Garneath, Girvan, Invergordon, North British, North of Scotland (également nommé Strathmore), Port Dundas et Strathclyde pour ceux produits en Écosse.

Le 17 août dernier, Douglas Laing, embouteilleur indépendant situé à Glasgow depuis trois générations, a présenté les quatre premiers embouteillages de sa nouvelle gamme Old Particular Single Cask Single Grain Scotch Whiskies :
- Old Particular Cameronbridge 25 ans - 60,6%
- Old Particular Girvan 25 ans - 51,5%
- Old Particular North British 21 ans - 50,9%
- Old Particular Strathclyde 27 ans - 51,5%



Pour l'occasion, j'ai reçu un échantillon des quatre nouveautés assorti de quelques gourmandises caramélisées enrobées de sucre glace qui se marient parfaitement avec ces whiskies.



Mes préférés ? Le Girvan 25 ans (doux et rond avec des notes de bonbons acidulés dans un premier temps, puis une belle puissance épicé qui retombe en douceur d'orange amère confite) et le Strathclyde 27 ans (avec, de prime abord, un petit côté vernis à ongle/acétone qui se dissipe avec le temps, une belle puissance tout en retenue, un véritable caractère chaleureux et gourmand – l'ajout d'eau faisant ressortir l'acétone, préférez-le sec).



Je profite de l'annonce de cette nouvelle gamme pour vous présenter mes notes de dégustation du récent (et déjà difficilement trouvable) Invergordon 50 ans Director's Cut sorti il y a quelques mois et qui m'a fait craquer !



Invergordon 50 ans - Director's Cut - 43 %
Couleur : Ambre
Nez : Vernis à ongle, démaquillant. Banane mure, noix de coco, vanille. Tropical et chaleureux. Un peu de chêne.
Bouche : Soyeuse, crémeuse. Vanillée avec une pointe de noix de muscade. Quand on le garde longtemps en bouche en le faisant glisser sur et sous la langue, sur les côtés, une richesse complexe enrobe le palais et se répand en arômes se développant sur les fruits secs (pruneaux, figues) et les épices douces.
Finale : D'une bonne longueur. Très vanillée avec une très légère amertume qui fait penser à du bois vert.
Mon avis : Irresistible. La preuve : je m'en suis offert une bouteille… pour mes 50 ans !


Merci à Douglas Laing pour les échantillons… et pour les friandises !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire