vendredi 20 mai 2011

Douglas Laing & Co Ltd - Vive l'indépendance ! (2)



Sur leur site web, Douglas Laing & Co. se définissent eux-mêmes comme : embouteilleur, blender* et Malt Master. Cette petite entreprise créée en 1949 par Fred Douglas Laing est aujourd'hui dirigée par ses deux fils, Fred et Stewart.
Découvert au détour d'une dégustation chez mon caviste attitré (Aux Caves d'Enghien pour ne pas le citer) dont le whisky du mois était un Highland park 10 ans de leur gamme The Old Malt Cask, Douglas Laing est le premier embouteilleur indépendant qui a retenu mon attention à une époque où je commençais à m'intéresser de plus près au whisky.

Jan Beckers, Malt Ambassador pour Douglas Laing & Co. a bien voulu m'en dire plus sur leur méthode de travail et sur leurs différentes gammes de produits.

"À sa création en 1949, Douglas Laing & Co. était embouteilleur et blender. À cette époque, vous pouviez encore faire le tour des distilleries, parler au directeur et acheter une sélection de fûts que vous aviez l'intention de laisser vieillir. Vous pouviez laisser les fûts à la distillerie jusqu'à ce que vous en ayez besoin, ou bien les faire acheminer vers des entrepôts afin de les centraliser. Aujourd'hui, toujours avec nos antécédents de blender, nous avons un programme de remplissage avec un certain nombre de distilleries, pour être sûr d'avoir accès à différents malts, dans différents types de fûts (sherry, bourbon, fûts de premier ou second remplissage*, etc.). Nous achetons deux types de distillat : du New Make Spirit* ou du très jeune whisky. Nous décidons plus tard l'usage que nous ferons de ces fûts (blend, single malt, single cask ou laisser vieillir encore un peu). Nous possédons un petit entrepôt dans lequel nous entreposons quelques fûts, mais la majorité est stockée dans des entrepôts centralisés ou bien à la distillerie.
Certaines distilleries ne vendent pas leur single malt. Ils mélangent une quantité infime d'un malt provenant d'une autre distillerie pour que nous ne puissions pas le vendre en tant que Single Malt (c'est le cas de Glenfiddich, Balvenie, Kininvie, Laphroaig, Glenmorangie, etc.), mais on peut toujours l'utiliser pour le blending. D'autres distilleries refusent qu'on utilise leur nom sur l'étiquette (comme Glenfarclas) mais vendent tout de même leur malt à d'autres entreprises.
Nos gammes The Old Malt Cask, Old & Rare et Premier Barrel sont uniquement composés de Single Casks. La gamme Provenance est composée de Single Malts dans lesquels nous avons associé deux ou trois fûts d'une même distillerie quand nous pensions que le produit fini serait supérieur à chaque fût pris séparément. Nous avons également quelques Vatted Malts*, comme Big Peat ou la gamme Double Barrel, cela nous permet de créer un style particulier que nous ne pourrions obtenir de fûts individuels. Ça nous donne également la possibilité de reproduire ce style. Tout ceci est fabriqué en petites quantités. Nous nous permettons des différences dans les arômes tout en essayant de maintenir une continuité dans le style.
Si je devais suggérer un de nos whiskies à un amateur de malt, ce serait très difficile car tout est une question de goût personnel. C'est pourquoi je préfère vous inviter à venir choisir par vous même lors d'un festival ou lors d'une dégustation, mais je dois dire que les vieux Single Grain que nous avons mis en bouteille ces derniers temps en surprendront plus d'un."

Aberlour, Auchentoshan, Balblair, Ben Nevis, Bowmore, Brora, Caol Ila, Caperdonich, Dalmore, Glen Elgin, Glenglassaugh, Highland Park, Laphroaig, Macallan, Mortlach, Port Ellen, Rosebank, Strathisla, Tomatin… La liste de leurs single malt est impressionnante (et non exhaustive). On y retrouve aussi bien des whisky plutôt jeunes (8/10 ans) que des vieux malts de plus de 35 ans dans une gamme de prix bien souvent comprise entre 30 € et 100 € (150 € pour les plus vieux ou les plus rares). De quoi faire plaisir à tous les amateurs quel que soit leur budget.

*voir Glossaire

Aucun commentaire:

Publier un commentaire